Voici mon compte rendu du débat qui s'est tenu à Mermoz le 13 mars devant environ 70 personnes. Il y avait 7 têtes de liste présentes sur 10.

Débat Mermoz le 13 mars 2019

Voici mon compte rendu du débat qui s'est tenu à Mermoz devant environ 70 personnes.

Il y avait 7 têtes de liste présentes sur 10.
Je remercie Karim du collectif citoyen des habitants et associations de Mermoz de m'avoir invité et le félicite, avec son collectif, pour le bon déroulement et pour l'organisation.


 

 Questions n°1 : Logement social 

« Poursuivrez-vous la gentrification de Mermoz-Sud et quelles solutions à apporter aux habitants sur le logement social et leurs conditions de vie ? » 

Au cours de ces dernières années, la démographie de la population de la métropole de Lyon s’est accéléré́ => fin 2017 : 1390240 habitants, en 2009 : 1281971 soit une augmentation de +8,5% en 8 ans donnant un taux de croissance de 1,06% par an soit 11000 habitants de plus par an et (1,2% pour l’arrondissement du 8ème et avec une densité́ de 12400 habitants / km2). . 

Lyon est une ville attractive et est devenu la deuxième ville la plus chère de France, le prix de l’immobilier vaut désormais presque 4800 €/m2 et a pris +18% sur 36 mois 

Les nouveaux acquéreurs ne peuvent venir que de régions dont le prix de l’immobilier est équivalent ou supérieur à ceux pratiques à Lyon (Paris et sa région en particulier), la gentrification devient dès lors inéluctable. Nous pensons que Lyon doit rester une ville accueillante et ouverte mais qu’elle doit aussi et avant tout protéger sa population et en particulier les plus fragiles. 

A cela se rajoutent 2 problématiques que rencontrent toutes les grandes villes : 

Les logements vacants : 8,5% des logements sont vides à Lyon ! 

La location saisonnière via les plateformes de location offrant un bien meilleur rendement mais rendant la location plus difficile aux Lyonnais. 

La situation est également préoccupante dans le secteur locatif. Le loyer médian au m2 à Lyon a augmenté́ de 0,3€, passant de 11,9€/m2 en 2016 à 12,2€/m2 en 2018, et jusqu’à +0,7 €/m2 sur la même période dans le centre-ville. 

Les familles partent donc en périphérie, où les loyers sont plus accessibles et les logements plus grands. Ce qui augmente la pollution (Dossier NOX oxydes d’azote) avec les trajets domicile-travail de quoi grever malgré́ tout le budget comme l’ont rappelé́ les gilets jaunes. 

Nous pensons, que la mise sur le marché́ de biens neufs n’est pas de nature à régler le problème du manque de logements disponibles à la location. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons, pour l’avenir, récupérer la maitrise de l’urbanisation et mettre en place un moratoire de 2 ans sur les nouveaux projets immobiliers pour permettre l’achèvement des constructions en cours et à la ville de rétablir les équilibres dans tous les arrondissements et de respecter la loi sur la solidarité́ SRU dans tous les arrondissements. (SRU – Loi Duflot 2013 qui imposera 25% de logements sociaux en 2025). 

Le 8ème est l’arrondissement (avec le 9ème) a le plus haut taux SRU près de 50% contre 20% pour Lyon ! . . 

Il n’y a pas assez de logement sociaux sur Lyon avec des temps d’attentes interminables pour les obtenir, les logements sociaux sont mal réparti dans Lyon. Nous veillerons à ce qu'ils ne soient pas récupérés par le privé ce qui pousseraient les Lyonnais en dehors de leur ville. . . 

Nous ferons en sorte que les locataires puissent devenir propriétaire de leur logement HLM une loi le permet et avec un taux de 50% de logement sociaux sur Lyon 8 ce sera même une priorité. 

Même constat du côté du Crous (Centre régional des oeuvres universitaires et sociales). Alors qu’il dispose de 9 500 logements étudiants, il a reçu cette année 42000 demandes. 

Le CROUS de Lyon annonce disposer de 9510 logements sur l'académie pour 35000 demandes. Soit près de quatre fois plus de demandes que d'offres. Faute d'un nombre suffisant de logements étudiants, certains jeunes n'ont d'autre choix que de se tourner vers le secteur locatif privé. 

Mais là encore, sur le marché lyonnais, les offres sont largement inférieures aux demandes 

NOS PROPOSITIONS : 

 Moratoire de 2 ans pour tout nouveau projet immobilier du secteur privé. 

 Le 8ème est l’arrondissement (avec le 9ème) a le plus haut taux SRU (logement sociaux) près de 50% contre 20% pour Lyon ! Nous voulons qu’ils soient mieux réparti dans Lyon, les Lyonnais doivent pouvoir rester à Lyon. 

 Nous ferons en sorte que les locataires puissent devenir propriétaire de leur logement HLM une loi le permet 

 Mise à l’étude, en partenariat avec le CROUS et la Métropole , de la réalisation de logements de type studio et T3 (colocation) pour les étudiants. Obligation pour tout programme immobilier à venir, de réserver 5% de la surface habitable créée, au logement étudiant. 

 Création de logements d’urgence de type maisonnette (modulaire ou roulotte) pour des étudiants en situation critique. 

 Encourager la colocation intergénérationnelle. 

 Modification de la fiscalité́ concernant les résidences secondaires ainsi que les logements inoccupé́s. (8,5%) 

 Nous mènerons une politique fiscale incitative pour diminuer le nombre des logements inoccupés et réorienter la location saisonnière vers la location classique. En contrepartie, nous proposerons la création d’une régie municipale chargée de mettre en location des biens qui actuellement sont, inoccupés ou en location saisonnière. Cette régie signera avec les propriétaires un contrat qui comportera un volet de mise en conformité́ des locaux et qui assurera au propriétaire le paiement des loyers pendant toute la durée du contrat. 

 Augmentation de la taxe de séjour des logements mis en location saisonnière. D’après les chiffres de l’Observatoire Airbnb repris par la Métropole de Lyon, il y avait sur la plate-forme de logements pas moins de 11 211 annonces de locations (chiffres arrêtés à fin mai 2019). Nombre d’entre elles, hors de prix, se trouvant dans les quartiers touristiques : la Presqu’île, le Vieux Lyon ou encore la Croix- Rousse. 

 Création d’une régie municipale dédiée à la mise en location et la gestion des logements inoccupés et ceux qui sont actuellement en location saisonnière dont les propriétaires souhaiteraient sortir de ce statut. (Cette régie sera compétente pour gérer la mise en conformité́ des logements qui lui seront proposés. Elle établira le contrat entre la régie et le propriétaire Elle assurera au propriétaire le versement des loyers nets des charges et des frais de gestions appliqués et s’occupera de la gestion courante des logements). 

 Création d’un label municipal et d’un cahier de bonne conduite à destination des bailleurs avec incitation financière pour eux de procéder aux travaux nécessaires relevés lors de la réalisation des diagnostics afin qu’aucun bien mis en location ne souffre de vétusté ou ne présente de risques majeurs pour la sécurité des biens et des personnes. 

 Aide à la reconversion des systèmes de chauffage trop polluant Nous continuerons les aides à la reconversion des systèmes de chauffage trop polluant (résidentiel et tertiaire) vers des systèmes de chauffage moins polluant. 

 Aide à l’isolation des logements afin de réduire le gaspillage énergétique et le niveau de pollution lié. 

Dans le cadre des traités européens (notamment à cause de l’article 63 du TFUE), il n’est pas possible d’interdire aux investisseurs étrangers d’acheter des biens en France. Certains immeubles lyonnais sont aujourd’hui dans des mains étrangères, alors que les lyonnais ont de plus en plus de mal à se loger. 

Renforcer la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (loi SRU) et renforcer les sanctions financières contre les municipalités qui se refusent à la construction de logements sociaux. 

Lutter contre le favoritisme local d’accès au logement social 

Mieux protéger les propriétaires face aux abus de certains locataires 

Accélérer les procédures en cas de non-paiement de loyers et de délabrement des biens. 

Questions n°2 : Education / Scolarité 

« Que pensez-vous de ces classes multi-âge (uniquement à Mermoz-Sud) et que proposez vous pour offrir les meilleurs chances de réussir pour les élèves et réduire les inégalités sociales ? Quelle garantie proposez-vous pour un respect de la mixité sociale dans la future carte scolaire ? Et où sont les moyens financiers liés au dispositif REP+ ? 

Équilibrer sur notre territoire les offres éducatives pour que chaque enfant d'arrondissement puisse suivre une scolarité de qualité (privé/public – quartier populaire / quartier favorisé). Redonner aux directeurs d'école un vrai rôle et une vraie mission de management. Leur donner le temps par un soutient administratif et le salaire correspondant à cette mission. Dans le cadre républicain, permettre les projets pédagogiques des écoles et aux directeurs de constituer leur équipe autour de ce projet. Patrice Cali élections municipales des 15 et 22 mars 2020 UPR 

Associer les parents d’élèves et le monde éducatif aux choix essentiels (comme la carte scolaire par exemple). 

Élargir les offres du périscolaire en formant les animateurs. 

Rénovation de nos écoles et construction d’une école voir deux en fonction du budget. 

Nombre maximum d'élèves en fonction de l'espace disponible par enfant et par classe (s'ils sont 10 sur 3 m2 ça n'a pas de sens) avec 2 niveaux de classes maximum par classe pas plus avec la condition d’avoir moins d’enfants dans la classe (au-delà niveaux plutôt adapté avec la méthode montessori). 

Rappelons aussi que l'éducation commence aussi à la maison avec la politesse, le respect, les enseignants ne sont pas là pour remplacer le rôle des parents. . - Favoriser une école inclusive qui permette la réussite scolaire en permettant une vraie liberté pédagogique. 

Aider les écoles et enseignants qui souhaitent mettre en place une pédagogie respectant les lois de développement de l'enfant, les préconisations des neurosciences, une éthique non violente et de discipline positive (par exemple pédagogie Montessori ou Freinet). 

- Valoriser les expériences et les pédagogies permettant l'acquisition de vraies compétences (lire, écrire, compter, culture générale, savoir être et savoirs faire) et la réduction des inégalités, favoriser l'émulation pédagogique 

- Pour favoriser la coéducation, permettre aux familles le choix éducatif pour leurs enfants grâce à des dispositifs du type chèque-éducation. . Favoriser la coéducation, permettre aux familles le choix éducatif pour leurs enfants grâce à des dispositifs du type chèque-éducation. 

Donner la parole aux professionnels de l'enfance, notamment aux enseignants, sur le sujet des rythmes scolaires. Permettre aux écoles, sous la responsabilité du directeur d'école et en lien avec les communes ou les associations périscolaires, d'organiser elles-mêmes les rythmes scolaires les plus adaptés à leur situation et à leur projet. 

Ou sont les moyens : il faut poser la question à ceux qui nous sont ou bien qui étaient élu. 

Je rappelle que la France de par notre appartenance à l’UE est contributrice nette à hauteur de 9 milliards d’euros par an et avec le Brexit cal va passer probablement à 14 voire 15. Nous aurions grandement besoin de cet argent pour financer nos écoles et nos infrastructures entre autres. 

Je rappelle que le gouvernement acccélère la fermeture des écoles rurales où les parents pouvaient scolariser leur progéniture, les forçant à faire des allers-retours quotidiens de dizaines de kilomètres pour assurer l’éducation de leurs enfants. 

Environ 250 de ces 400 établissements vont ainsi fermer leurs portes dans le cadre d’une “politique de regroupement scolaire” votée, contrainte et forcée, par les communes. 

Pour faire passer la pilule de cette accélération de la destruction de la France rurale, le ministère de l’Éducation nationale a inventé un nouveau terme, censé faire “moderne” : il faut désormais parler de “Regroupements pédagogiques concentrés” (RPC). (Les plaisantins relèveront avec ironie que c’est le même acronyme que “République populaire de Chine”). 

Ces RPC, que l’on promet moins coûteux à entretenir – ce qui ne sera sans doute pas le cas, bien au contraire -, accueilleront jusqu’à plusieurs centaines d’élèves, à une distance forcément plus lointaine du domicile de leurs parents que leur école rurale précédente. 

Plusieurs syndicats et enseignants ne voient pas d’un bon oeil ces RPC. Ils vont casser les relations sociales au sein des villages, alourdir le budget essence des parents (donc augmenter au passage la dégradation de l’environnement !), susciter des phénomènes de « remplissage de classe » très anti-pédagogiques. Ils vont enfin accélérer l’exode rural et l’apparition des “déserts médicaux”. Revaloriser l'école de la République en lui donnant de nouveaux moyens pour réussir sa mission et pour avoir une place centrale et reconnue aux côtés des familles, pour son rôle dans l'éducation des citoyens de demain: 

. - Donner la parole aux professionnels de l'enfance, notamment aux enseignants plutôt qu'à l'industrie touristique, sur le sujet des rythmes scolaires. Permettre aux écoles, sous la responsabilité du directeur d'école et en lien avec les communes ou les associations périscolaires, d'organiser elles-mêmes les rythmes scolaires les plus adaptés à leur situation et à leur projet. Patrice Cali élections municipales des 15 et 22 mars 2020 UPR 

Questions n°3 : Sécurité / Prévention 

Mermoz est confronté à la délinquance, nourrie par la misère sociale, comme tous les quartiers. Les habitants sont excédés par le bruit des rodéos de voiture ou moto, et à l'insécurité la nuit. 
« Comment comptez-vous régler les problèmes d'insécurité à Mermoz et que proposez-vous en matière de prévention de la délinquance ? » 

Nous souhaitons augmenter les effectifs de la police municipale et nous voulons que les personnels destinés aux tâches administratives soient embauchés strictement pour ce travail, permettant ainsi la présence sur le terrain des policiers municipaux. 

Nous souhaitons une meilleure formation des agents de la police municipale et recréer une police de proximité, en l’état, nous ne sommes pas favorables à l’armement des policiers municipaux (qui disposent déjà d’armes non létales) mais la question pourra se poser car les chiffes de la délinquance augmentent. Enfin, nous souhaitons que la police municipale puisse assurer la continuité du service toute la nuit afin de répondre aux problématiques liées aux activités nocturnes – licites ou illicites – ainsi qu’aux nuisances. 

La dissuasion par une politique de présence sur le terrain des forces de police, ne peut suffire à elle seule. Elle doit, en amont être assistée par une politique de prévention et en aval par une politique de répression et de sanctions graduées. 

Pour ce qui concerne la politique de répression et de sanction, nous sommes favorables à la tolérance zéro en matière d’incivilités et favorables à l’application systématique pour la petite délinquance et les actes d’incivilités, de travaux d’intérêt général (TIG), proportionnés et gradués. 

Pour ce qui est de la prévention, elle doit être poursuivie et pérennisée. Les actions de préventions doivent être menées en collaboration avec les acteurs sociaux, les associations de terrain, la justice et la police municipale. 

Création d’une brigade relevant de la Métropole, pour assurer la sécurité dans les transports collectifs, les campus universitaires avec une brigade canine. 

Tolérance zéro pour la petite délinquance et les actes d’incivilités. Application systématique de travaux d’intérêt général (TIG). 

Limiter le nombre de caméras de surveillance au coût élevé et à l'efficacité limitée notamment sur les incivilités où parfois elles sont détériorés, par contre pour les agressions elles peuvent être utiles (éventuellement décidé ou pas avec le RIL). 

Mettre en place des éducateurs 

Question n°4 : Propreté 

Depuis 2 ans, le quartier s'est dégradé malgré la convention signée par la Métropole et le bailleur social en 2017 : insalubrité, manque d'entretien des espaces publics, dépôts sauvages réguliers d'encombrants, prolifération des nuisibles (rats, blattes, puces, punaises, moucherons...), poubelles laissées à l'extérieur, zone commerciale repoussante... 
« Que prévoyez-vous de faire pour permettre aux habitants de vivre dignement dans des conditions d'hygiène normales ? » 

La propreté commence déjà par une éducation citoyenne, ce n’est pas la mairie qui jettent les déchets par terre. 

Lutte contre les décharges sauvages. 

Informez les citoyens sur le passage des décharges mobiles. 

Mise en place collecteurs de cendriers pour recycler les mégots de cigarettes 

Mise en place collecteurs de canettes pour recycler les canettes 

Mise en place de la consigne pour les bouteilles en verre 

Mise en place de zones vertes et fleuries. 

Création d’aires potagères, de composts et de zones de culture ouvertes à tous. Patrice Cali élections municipales des 15 et 22 mars 2020 UPR 

www.vosideesenlumiere.fr Patrice Cali UPR 

Politique de réduction des déchets. 

J'ai signé la pétition Nous voulons une métropole de Lyon Zéro Déchet, et je m'engagerai à faire des propositions de manière à réduire nos déchets. C'est d'ailleurs inscrit dans notre programme ➡https://pourunemetropoledelyonzerodechet.wesign.it/fr. 

J'ai signé la pétition "Des arbres pas des pubs" et je m'engagerai si je suis élu à faire diminuer la pression publicitaire de la municipalité Lyon 8 ➡https://bit.ly/35vqPTi. 

Question n°5 : Jeunesse 

De nombreux jeunes ont décroché scolairement, se retrouvent sans formation ni emploi, sont peu ou pas du tout suivis par des éducateurs ou opérateurs sociaux, ne trouvent pas de logement, ne connaissent pas leurs droits, se plaignent du manque d'offres d'animation ou d'activité, n'ont pas de lieu ou local pour se réunir, échanger, crééer des projets... 
« Que proposez-vous à cette jeunesse pour lui redonner enfin espoir en l'avenir et les aider à se construire dans la société ? » 

Je vais être claire : aucun de ces européistes ne souhaite que l’on parle du VRAI BILAN POUR LES JEUNES de l’UE et des politiques mises en oeuvre par les Giscard, Delors, Trichet, Barroso, Draghi, Juncker, Sarkosy, Hollande, Macron, et consorts depuis un quart de siècle. 
Ce bilan, le voici : UE = PAUVRETÉ ET CHÔMAGE DE MASSE POUR LES MOINS DE 25 ANS 

En décembre 2015, == et pour nous en tenir sagement aux seules données officielles, qui sont largement trafiquées et sous-estimées == l’Union européenne comptait 4,454 millions de jeunes de moins de 25 ans au chômage, soit 19,7% des jeunes ! 
Toujours selon ces données officielles sous-estimées, le chômage frappait 22% des jeunes dans la zone euro. 
La jeunesse n’est pas bénéficiaire de l’UE ! Les chiffres de février 2018 du chômage des jeunes de moins de 25 ans parlent : France 22% ! Alors que les pays hors zones UE : Suisse : 3,7 %, Islande : 5,6%, Norvège : 9,8% 

C’est justement en sortant de l’UE que les jeunes de la France et des autres États membres, retrouveront la confiance et la possibilité d’une meilleure vie car en France ils n’ont pas de perspective d’avoir, de projet concret tous ce qu’ils entendent c’est : il faut réduire la dette, de plus la France est dévalorisé résultat ils quittent en masse l’Hexagone, faute d’emploi et de perspective, ne vont pas s’installer en Slovaquie, en Allemagne, en Grèce ou en Espagne, où il n’y a pas davantage d’emplois et de perspectives. Ils vont s’installer au Canada, en Australie, au Japon, en Chine, en Asie-du-sud-est. Que répondent à cela nos euro-propagandistes ? Rien, sauf à censurer l’UPR qui n’a pas accès aux médias de masse ni aux médias locaux où seul le progrès m'a invité.

Question n°6 : Personnes âgées 

De nombreuses personnes âgées, isolées, souffre de solitude ou d'absence d'activité suffisante pour eux. Ou manque d'information concernant leurs droits (exemple : installation d'une salle de bain adaptée). D'autres disparaissent des radars l'hiver pour réapparaître, ou pas, l'été. « Quel dispositif mettrez-vous en place pour casser l'isolement de nos aînés et leur permettre de vivre normalement ? 

La mondialisation des échanges libres circulation des biens, capitaux personnes fait que nos familles s’éloignent, voir se fracture, pour tomber dans l’isolement et la précarité pour les plus âgées. On voit parfaitement la stupidité de ces échanges avec le Corona virus ou nos masques en rupture de stock sont fabriqués … En Chine. 

De plus la réforme des retraites fixées par la commission européenne en application des traités européens va massivement paupériser et précariser les retraités. Patrice Cali élections municipales des 15 et 22 mars 2020 UPR 

Elle aura également un effet récessif sur l’économie, puisqu’’elle entraînera une diminution de la consommation des retraités qui est généralement élevée. 
Exemple en Allemagne modèle tant vanté : l’Allemagne se prépare à l’arrivée d’une pauvreté de masse  : les bas salaires progressent fortement en Allemagne. Plus d’un retraité sur cinq vivra sous le seuil de pauvreté dans 18 ans ! 

- Encourager la colocation intergénérationnelle.
- Faire en sorte que les personnes âgées puissent vivre chez leur enfant de manière à ce que la prise en charge soient prisent par ces derniers ce qui renoueraient de l’humain et de la famille.
- Redonner de l’humain dans les échanges.

- Assurer une minimum vieillesse équivalente à 950€ par mois.

Question n°7 : Accessibilité / Inclusion sociale des personnes handicapées 

De nombreux équipements (exemples : MJC, toilettes publiques,,,) ou de nombreux accès dans le quartier sont difficiles en raison de la dégradation des trottoirs.
Le nombre d'enfants scolarisés handicapés est limité faute de moyens en personnel et d'accessibilité dans les étages des écoles.
« Que feriez-vous pour faciliter l'intégration sociale des personnes handicapées ? » 

Sortir les accompagnants d'élèves en Situation de Handicap de la précarité, faire évoluer ce travail vers un vrai métier (salaire, CDI) et les intégrer dans les équipes éducatives des écoles.
Inciter la multidisciplinarité des équipes en incluant à l’élaboration de solutions les personnes en situation de handicap et les accompagnants.
Aider les personnes en situation de handicap à se faire aider en rapprochant les informations de leur lieu de vie.
Accompagner le bien-être des personnes en situation de handicap grâce aux thérapies médicales, paramédicales et alternatives.
Revaloriser les aides, et simplifier et accélérer les procédures administratives d’attribution Pérenniser les allocations en établissant un délai de préavis avant toute réduction d’aide Accompagner, former et soutenir financièrement les aidants.
Faciliter le travail des professionnels par du soutien psychologique, des formations pratiques de qualité, des simplifications administratives, du temps pour bien aider et une revalorisation des salaires.
Rendre spontanée la prise en compte de l’accessibilité en l’insérant dans les cursus de formation de production de biens et de services et en incitant les associations et entreprises à intégrer la démarche d’inclusion du handicap dans leurs produits, leurs services et leurs locaux.
Inciter chaque commune à mobiliser ses citoyens autour de l’élaboration de solutions simples en faveur des personnes handicapées. 

Questions n°8: Espaces publics 

En pleine rénovation urbaine, les espaces publics de Mermoz-Sud vont être modifiés : place Latarjet, déplacement du marché, mail Narvik... 

« Maintiendrez-vous le saucissonnage du Mail Narvik qui a été présenté et dont les habitants ne veulent pas ? » 

Comment résoudrez-vous les problèmes du marché́ : nuisances sonores, absence de placier, saletés, dangers avec les fils éléctriques sur la voie publique, utilisation de l'eau des parties communes... ? » 

Pour répondre à cette question, je vous soumets un point important de notre programme 

Il s'agit du RIL (le référendum d’initiative locale). 

Le RIL c'est la participation des citoyens aux décisions locales sur des sujets importants et coûteux à la commune. Notre volonté est d’être au plus près des habitants pour leur rendre la capacité de décision conforme à une vraie démocratie. Des sujets seront proposés aux habitants et soumis à leur décision par initiative du maire. 

Les habitants pourront déposer en mairie une proposition de RIL pour un sujet local.

Une date annuelle sera choisie afin que les citoyens puissent voter pour les initiatives qui auront été validées en fonction du seuil de 8% de validation d'une initiative de l'arrondissement avec dépôt de signatures en mairie. Dans ce cas-là nous mettrons en oeuvre le référendum et en appliquerons le résultat. 

On pourra imaginer un RIL pour la validation des citoyens sur le choix ou pas d'un projet architectural après un appel d'offre. Ce sont les citoyens qui vivront dans le quartier, c’est donc à eux de décider, il faut se réapproprier la démocratie qu’on nous a voulez (2005) 

Questions n°9 : Associations 

Le tissu associatif de Mermoz est riche et est composé de bénévoles dévoués oeuvrant régulièrement pour l'intérêt général. Beaucoup se sentent peu ou pas accompagnées, ni vraiment aidées. 

« Comment soutiendrez-vous les actions de toutes les associations, sans différence, et favoriserez-vous le développement du tissu associatif local ? Donnerez-vous les moyens au club historique et populaire de La Trinité, auquel Mermoz est très attaché, afin qu'il puisse se développer correctement? » 

Mise en place d’un plan municipal du sport pour déterminer les besoins en équipements de chaque quartier de Lyon 8. 

Proposer aux jeunes un forfait découverte leur permettant de s’initier à plusieurs sports. 

Création d’un forfait sport à tarif dégressif permettant la pratique de plusieurs activités sportives. 

Création d’un pôle dédié au sport rassemblant tous les acteurs de la vie associative. 

Favoriser la mixité sociale et mettre un terme à la ghettoïsation des plus riches et des plus pauvres, pour cela nous prévoirons d’organiser des rencontres entre quartiers et associations, autour du sport, musique, danses, repas, jeux, culture, spectacle afin de rendre de la vie et de l’animation tout en respectant le voisinage. 

Questions n°10 : Equipements publics de proximité 

La couverture du toît de la piscine de Mermoz, ouverte 2 mois dans l'année seulement et donc peu rentable, n'a pas été pensée dans le projet de rénovation urbaine. La salle de sport attenante a été fermée privant les habitants de loisir rare. Les locaux de l'actuel Centre Social, dont les travaux ont duré 3 ans et coûté 4 millions d'euros étaient voués à la destruction malgré l'oppostion farouche des habitants. La Poste est menacée de fermeture. La salle de la Chaufferie (où nous nous trouvons) est délabrée et insalubre. 

« Inscrirez-vous, dans le prochain plan de mandat, la couverture du toit de la piscine ? Etes-vous prêt à confier les locaux du Centre social aux associations du quartier pour leurs projets ? Quelle est votre position sur la Poste, service public de proximité, et la salle de la Chaufferie ? » 

Piscine à titre personnel : oui car la piscine est un lieu de mixité social, de sortie scolaire, par contre cela pourrait faire l’objet d’un RIL car couteux et baisse DGF. 

Depuis de nombreuses années, nos dirigeants, qu’ils se réclament de la droite, du centre ou de la gauche, prétendent que la situation économique et la dette de la France imposeraient de privatiser et de dilapider notre patrimoine national. Nous assistons ainsi à la destruction progressive de l’ensemble des services publics alors que les Français y sont légitimement attachés. 

Ce processus ne s’arrêtera pas tant que la France restera dans le carcan destructeur de l’Union européenne. L’Europe et ses traités sont en effet directement responsables de la disparition des services publics, biens communs des Français. 

L’article 106 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) interdit aux États membres de s’opposer à la mise en concurrence de leurs entreprises publiques. Ainsi, quel que soit le gouvernement en fonction, la politique est gravée dans le marbre des traités européens et la réduction des services publics continuera. À l’UPR nous ferons tout pour sauvegarder nos services publiques mais nous ne tarirons rien tant que l’on n’aura pas retrouve notre souveraineté. 

Nous accorderons une attention à tous ce qui peux avoir du lien sociale comme cette salle pour y organiser des moment conviviaux, de débat, d’échange comme pour les autres salles dans le 8ème, car à l’UPR nous sommes refusons tout communautarisme.

Question n°11 : Les commerces 

La zone commerciale du quartier, ainsi que les logements au-dessus, ne sont pas inclus dans le projet de rénovation urbaine. Une erreur. Cette zone est dégradée, mal entretenue, mal éclairée, mal sécurisée et les trottoirs piétons à changer. 

« Que prévoyez-vous, à l'instar de ce qui se fait régulièrement pour les commerces de Monplaisir, pour que ceux de Mermoz ne soient pas les grands perdants, avec les habitants, du projet de rénovaton urbaine ? » 

Cette place a des atouts car il y a la piscine, le métro, le tramway un terrain vague une place et des commerces. Il faut absolument la valoriser car aujourd’hui c’est un peu la banlieue de Lyon, Il faudra en tirer profit en étudiant des projets architecturaux urbains validé par un RIL. Garder les services publique, prévoir un ilot pour la police municipale de proximité et des éducateurs. 

Question n°12 : La Mosquée 

La Mosquée du quartier est prévue à la destruction dans le cadre du projet de rénovation urbaine. A ce jour, aucune solution ni information n'est connue. 

« Qui s'engage à relocaliser la mosquée de Mermoz-Sud, comment et où ? » 

« La République connaît tous les cultes mais n’en reconnaît aucun ». La laïcité ne doit donc pas être excessive ni intolérante, elle ne doit pas ignorer le fait religieux mais doit pratiquer une stricte séparation de l’État et des cultes. Si la loi stipule que c’est l’état qui prend en charge les travaux alors l’UPR qui est un parti régalien suivra bien sur la loi et c’est d’ailleurs pour vous l’occasion de monter un ou plusieurs projets de mosquée en tenant compte de l’évolution de la démographie et des nouveaux matériaux. 

Nous souhaitons mettre en place d’un plan de restauration de tous édifices religieux. 

Pas de politique dans la religion pas de religion dans la politique 

Cela signifie qu’en France, un homme d’État ou un responsable politique national ne doit favoriser aucune religion mais doit rencontrer et dialoguer avec des représentants des différentes religions présentes sur le sol national. Et cela dans le but, notamment, de recueillir leurs avis et leurs demandes, et de se tenir informé des évolutions sociétales. Les citoyens pourront également utiliser le RIL de manière à empêcher cette destruction et se réapproprier le quartier de la manière dont ils le souhaitent.