Soutien aux lieux de vie, saisonniers, métiers de la nuit... Manifestation pour les libertés à Lyon le 23 janvier 2021

Ce 21 janvier, les députés LREM ont votés comme un seul homme les privations de libertés de tout le peuple Français via un conseil de défense et sanitaire non élu
qui dicte tout sans rendre compte à la nation. Dans l'indifférence des députés dont 160 sur 577 étaient présents, seul 43 députés ont votés contre ! L’Assemblée nationale vient d’accorder les pleins pouvoirs à Macron jusqu’au 1er juin avec prolongation possible jusqu’au 31 décembre sous prétexte d'urgence sanitaire ! L'assemblé nationale se tire une balle dans le pied, c'est la fin de nos libertés !

À l'UPR, nous appelons à destituer le président depuis plus de 2 ans et demi maintenant, un dossier est ouvert par François Asselineau.

Cette situation est catastrophique pour tous notament pour les étudiants, la jeunesse et pour beaucoup de professions notamment

  • Les saisonniers des stations de ski

Stations de skis fermées 120 000 saisonniers pourraient tomber dans la grande précarité

  • La restauration

Beaucoup de restaurateurs sont au bout du rouleau et se retrouvent en détresse financière. Une fois les charges et le loyer de leur établissement payés, pour certains il ne reste plus rien pour finir le mois. Et les aides de l’État ne suffisent plus.
Rudy Noël un restaurateur de 43 ans Père de 3 enfants s’est donné la mort au sein même de son café
Déja en décembre à Lyon un étudiant s’est sucicidé et il y a eu 2 tentatives en janvier.

  • Discothèques

Les 1600 boîtes de nuit et leurs quelque 35 000 salariés, temps partiel compris, se résignent à une année blanche. 
Pour comparaison En Suède bars, restaurants, spectacles n'ont JAMAIS été fermés et ne sont pas ruinés
La Suède ne s'est pas endettée de 500 Mds€ comme la France

Scène filmé le 22 janvier dans Stockholm 
Pas de hausse des dépressions et suicides comme en France
Nombre morts Covid/hab inférieur à la France !

  • Intermittents du spectacle

La saison sinistrée des intermittents du spectacle : ces travailleurs précaires souffrent de n’avoir aucune visibilité quant à la réouverture des salles. le milieu du spectacle vit sous perfusion. Malgré l’année blanche décidée pour compenser les annulations de représentations et de festivals, et les fonds d’aide mis en place par le ministère de la culture, 2020 restera pour les 270 000 intermittents du spectacle, qu’ils soient artistes ou techniciens, une année sinistrée.

Les inégalités sont criantes et les restaurateurs, métiers de la nuit, cafetiers veulent rouvrir !
Nous soutenons ces lieux de vie et nous demandons solennellement au gouvernement de les rouvrir dès le 1er février en mettant en œuvre de véritables mesures de soutien, ce sont plusieurs centaines de milliers de points de vente à travers la France et plus de 1,2 million d'emplois salariés et d'indépendants qui sont aujourd'hui menacés par les mesures de couvre feu, décidées par le gouvernement pour tenter d'endiguer l'épidémie de Covid-19.
Le succès de la lutte contre la Covid-19 repose tout autant sur l'efficacité des mesures sanitaires que sur son acceptabilité collective, les décisions prises ne peuvent être acceptées que lorsqu'elles sont «comprises et ressenties comme justes par tous» ce qui n’est pas le cas.

Plutôt que décider un 3ème confinement inefficace et la poursuite de la destruction de l’économie, Macron et Véran doivent également autoriser et développer les traitements hydroxychloroquine, azitromicine, vitamine C, D, Zinc, Ivermectine, nos députés et sénateurs doivent y forcer le gouvernement.

 

Patrice Cali, le 23 janvier 2021


Manifestation pour les libertés

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.