Défendons nos enfants et libérons-les du port du masque !

 

Imagemasqueenfants 1

"Les pauvres, c'est pas possible !", c'est la réaction qui me vient lorsque je vois un groupe d'enfants masqués, ça me fend le cœur : les enfants qui courent qui crient, qui rigolent,  qui jouent, qui chantent sont tenus de porter un masque alors qu'aucune étude sérieuse ne justifie leur utilité, pire, les données scientifiques montrent que le rôle des enfants est insignifiant dans la transmission du virus. Les enfants sont très peu contaminants et très peu contaminés, ils ne font jamais de formes graves (sauf de grands malades immunodéprimés). Sur près de 25 millions de contaminations comptabilisés par l’OMS (au 30/08/2020) et dans plus de 5000 articles étudiant les covid infantiles référencés par PubMed aucun cas de contamination de grands-parents par leurs petits-enfants n’a été démontré.

En ce sens, nombre de médecins crient au scandale, tel que le Docteur Louis Fouché, médecin anesthésie-réanimation au CHU de Marseille, lequel affirme dans une vidéo visionnée plus de 76.000 fois :

« Quand on dit de masquer les enfants à six ans c’est juste un scandale en fait. Les enfants ne sont pas porteurs, ne sont pas vecteurs, ne sont pas malades, pourquoi vous les masquez en fait ? Donc là il y a vraiment une espèce de perversion. C’est quelque chose qui est du domaine, à mon avis, de la psychiatrie et qui devrait faire réagir les gens. »

L'âge médian des décès dus au covid est de 84 ans et nos enfants dès 6 ans sont masqués, c'est absurde !
Si les personnes agés sont plus à risques c'est justement parce qu'elles sont en carences de vitamines, de soleil, de zinc et de défenses immunitaires ; carences que n'ont pas les enfants.

Rappelons que des collectivités d’enfants, crèches ou classes, ont continué à exister pendant le 1er confinement, notamment pour les enfants des personnels soignants. Aucune épidémie n’a été relevée dans ces groupes d’enfants, alors que la circulation virale était forte parmi les adultes. C'est d'autant plus pervers que l'OMS twittait fin mars 2020"Si vous ne présentez aucun symptôme respiratoire, tel que fièvre, toux ou écoulement nasal, vous n'avez pas besoin de porter de masque médical. Utilisés seuls, les masques peuvent vous donner une fausse impression de protection et peuvent même être une source d'infection lorsqu'ils ne sont pas utilisés correctement"

En conséquence, il n’existe aucune justification sanitaire d’imposer le port du masque aux enfants !

Les mesures de distanciation excessive comme le refus de consoler un enfant et de fermeture (comme la suppression des espaces de jeux, l'interdiction de faire du sport, des spectacles, d'aller au cinéma, aux concert, aux restaurants) ces mesures sont inutiles voire préjudiciables. Elles seraient susceptibles d'entraîner une anxiété particulièrement néfaste au développement des enfants et génératrices de troubles du comportement potentiellement majeurs, nous n'avons aucun recul et ne tenons pas compte de leur avis, c'est complètement inédit.

Toujours selon l'OMS, « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement une absence de maladie ou d'infirmité » or des professionnels en psychologie, psychanalyse, pédiatrie et pédopsychiatrie dressent un constat alarmant au sujet des impacts traumatiques de la politique sanitaire actuelle sur les enfants.

Voici les symptômes rencontrés :
Angoisse, troubles du sommeil, démotivation, retrait émotionnel, baisse d’énergie (liée au manque d’activités, à la surveillance continue, à l’inquiétude de mal faire), asthénie liée à la peur constante (peur de la maladie, peur de mal faire, peur d’enlever le masque, peur de contaminer autrui, peur d’être grondé, peur de l’autre etc.), sidération, anxiété chronique (due notamment à la consigne induite de ne pas tomber malade pour pouvoir rester à l’école), troubles psychosomatiques (qui perdurent de retour à la maison, par exemple : tics, problèmes de peau, troubles respiratoires et asthmatiques inédits pour des enfants ne présentant pas de symptômes antérieurs, bouffées de chaleur qui entravent le sommeil la nuit, migraines, dermatoses…). Le développement de traits hypocondriaques et des retours d’énurésie chez des enfants déjà grands, irritabilités, maux de têtes, difficultés à se concentrer, tristesse, réticences à fréquenter l'école, malaise, trouble d'apprentissage, fatigue et somnolances.
C'est absolument affolant !

Les hospitalisations des moins de 15 ans pour motif psychiatrique en hausse de 80% et à Rennes, 60% des étudiants sont considérés en détresse psychologique pour un virus qui tue à peine 0,5 % des infectés !
Quand va-t-on arrêter cette mascarade ?
Quand va-t-on prendre conscience que les mesures sanitaires sont pire que la maladie elle même ? 
Quand va-t-on traiter correctement les vrais malades ?

S’il vous plaît, surveillants des établissements scolaires, arrêtez de chasser les élèves qui tentent de respirer de l’air pur quelques minutes par jour en baissant légèrement le masque pour libérer 2 narines innocentes. Le port obligatoire du masque pour les enfants, c’est de la maltraitance ! C'est un élément de repli supplémentaire pour les plus de 10 ans (écouteurs, capuche, smartphone), et chez les bébés c'est la part non verbal qui est sacrifiée : la combinaison entre ce que dit le langage de l'adulte et le visage ne se fait plus ce qui donnera des enfants en retard sur le langage, moins sociables, moins intelligents et moins subtils. (article 5)

L’acquisition du langage et de la sociabilité de l'enfant sont en péril !

 

La mesurer da saturation en oxygène des enfants avant et après le port du masque permet de se rendre compte qu'il provoque des réactions : un SpO2 <95% est insuffisante et <90 % est signe d'hypoxémie (les enfants doivent recevoir une oxygénothérapie si leur saturation en oxygène≤ 90% source OMS p.35.

Récemment, dans la rue j'ai croisé un enfant masqué je lui dit que, s'il voulait, il pouvait retirer son masque pour mieux respirer ; il l'a ôté, m'a regardé puis m'a souri ; dans son regard j'ai vu qu'il avait parfaitement compris l'hypocrisie dont ils sont victimes.

 

 

Patrice Cali - 5 mars 2021


Quelques liens sur l'inutilité et la dangerosité de l'utilisation prolongée du port du masque notamment pour les enfants, pour lutter contre le Sars COV2 :

  • Masque vidéo / expérience / explication
  1. Microbiologie une expérience surprenante après l'utilisation de masque de protection
  2. La vérité sur les masques (vidéo):
  3. Expérience CO2

  • Définitions :
  1. CO2 : https://th-industrie.com/content/13-mesure-co2
  2. HCHO : https://www.ethera-labs.com/analyse-du-formaldehyde-dans-lair-interieur/
  • Articles :
  1. https://bonsens.info/les-repercussions-psychologiques-de-la-politique-sanitaire-actuelle-sur-les-enfants-et-les-adolescents/
  2. http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/masques-obligatoires-jeunesse-et-enseignement-des-dangers-sous-estimes
  3. http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-port-du-masques-pour-les-enfants-cest-de-la-maltraitance
  4. https://www.francesoir.fr/societe-sante/les-masques-des-adultes-empechent-les-enfants-dapprendre-parler
  5. https://www.lefigaro.fr/sciences/les-bebes-face-aux-masques-chronique-d-une-catastrophe-annoncee-20210308
  6. https://www.francebleu.fr/amp/infos/sante-sciences/coronavirus-les-hospitalisations-des-moins-de-15-ans-pour-motif-psychiatrique-en-hausse-de-80-1616399663
  7. FIGAROVOX/TRIBUNE «La souffrance des jeunes est une réalité!» - "L’augmentation de la pauvreté et les souffrances psychologiques dont sont victimes les jeunes, mettent en danger leur avenir. 

  8. Le confinement total, le couvre-feu, le port du masque, le pass sanitaire : toutes ces mesures, prises au nom du Bien, constituent des reculades démocratiques immenses qui laisseront une trace durable dans notre société.

  9. Les confinements ont nettement réduit les capacités physiques et intellectuelles des enfants : Une étude menée dans l’Allier et le Puy-de-Dôme auprès de 90 enfants de CE1 et CE2 indique que les confinements ont eu un fort impact sur leur poids et leur souffle, faisant le lit de futures maladies chroniques. Leurs capacités cognitives ont baissé de 40 %. (Le Monde).

  • Études 
  1. https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-6817
  2. https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/09/16/le-port-du-masque-est-bien-sur-nocif-pour-la-sante-309118.html
  3. https://planetes360.fr/examen-des-rapports-scientifiques-sur-les-dommages-causes-par-les-masques-faciaux/
  4. Masques à l'école : résultats de mesures oxymétriques constatées par huissier : 15% ont obtenu une oxymétrie inquiétante
  5. Covid-19 dans les écoles primaires : pas de transmission importante du virus entre enfants ou vers les enseignants ?? les enfants ne sont ni sujets au virus SARS-CoV2 ni porteurs ni transmetteurs
  • Effets
  1. Liste des effets potentiellement nocifs donnés par l'OMS p.5 (en milieu médical donc personnel formé, statique, dans un milieu ventilé)
  2. Impacts traumatiques de la politique sanitaire actuelle sur les enfants:un constat clinique alarmant
  3. “Les masques vous rendent stupides” selon le psychologue Patrick Fagan, qui dénonce une “forme de déshumanisation”
  4. Des masques au potentiel toxique distribués dans des écoles et des garderies du Québec
  5. TOXICITÉ - Dans une lettre envoyée à la Commission européenne début avril, quatre ONG alertent sur la dangerosité des masques contenant du graphène et demandent que ces produits soient retirés de la circulation.
  • Graphiques
  1. https://thefederalist.com/2020/10/29/these-12-graphs-show-mask-mandates-do-nothing-to-stop-covid/#.X7V-qOpxG2A.twitter
  2. https://www.lesoir.be/337993/article/2020-11-16/marius-gilbert-sur-le-port-du-masque-des-6-ans-ii-ny-pas-detude-qui-montre-quil

  • Collecte symptômes enfants portant le masque

https://www.lelibrepenseur.org/collecte-des-symptomes-chez-les-enfants-portant-le-masque/

  • Dossiers

Masques, tests, vaccins, prévention, actions et recours

  • Actions juridiques
  1. Adhérer à la plainte pour les masques
  2. Formulaire témoignage masque et saturation en oxygène
  3. Allemagne : « Verdict sensationnel à Weimar: pas de masques, pas de distance, plus de tests pour les élèves »

 

  • Pétition

https://www.mesopinions.com/petition/enfants/abrogation-port-masque-obligatoire-enfants-primaire/112770

L'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale. Une convention internationale ratifiée par la France est supérieure dans la hiérarchie des normes à un simple décret, quand bien même il émane du Premier Ministre.