Macron ne propose rien d'autres que du confinement et du vaccin ; le fait qu'il néglige les traitements (ivermectine, l'hydroxychloroquine, vitamines C et D, zinc...), et impose le port du masque dès 6 ans, montre sa volonté délibérée de nous user psychologiquement, de nous affaiblir, de nous tuer à petit feu. Et les vaccinés commencent doucement à comprendre qu'aucun retour à la vie normale n'a été prévu pour eux.

Suivant l'AEM (agence européenne du médicament qui est une instance de l’UE) puis l'OMS, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament refuse d'autoriser l’ivermectine pour traiter COVID19 «faute de données suffisantes».

À l'occasion du 1er avril, le Dr Maudrux, Ancien président de la caisse de retraite des médecins et ancien président de la caisse maladie des professions libérales (RSI), spécialiste de l’ivermectine, a écrit à Macron une lettre ironique et cinglante, qu'il vient de rendre publique.

Faîtes le circuler :

Lettreouvertedrmaudrux

Coincés par leurs mensonges, Macron et Olivier Veran sont échec et mat.

Nous demandons donc à Olivier Véran d'interdire le doliprane puisque il a 0 effet contre le Covid et qu’il provoque 230 FOIS plus de décès que l’ivermectine !

L’OMS prends la décision de ne pas recommander l’ivermectine contre le COVID au motif que l' « efficacité n'est pas prouvée » et tout ça : SANS VOTE.

J'ajoute que Janet Diaz, la responsable de l'équipe clinique chargée de la réponse du COVID19 au sein de l'OMS qui a fait part de la décision contre ivermectine, est par ailleurs :

- citoyenne des États-Unis

- membre du Parti Démocrate de Joe Biden des États-Unis

- ancienne candidate de ce parti en Pennsylvanie

Je rappelle qu’en mars 2020 : l'OMS avait "salué" l'utilisation du Remdesivir de Gilead contre la COVID19 à 2000 dollars par dose et 8 mois plus tard en novembre 2020 : le remdesivir s'étant révélé totalement inefficace et extrêmement toxique pour le corps humain, l'OMS avait fini par le déconseiller !

Il s’agit d’un énorme SCANDALE ?? L’Union européenne a acheté à Gilead pour 1 milliard d'euros de doses de Remdesivir, dont la France, (nous) a payé environ 200 millions d'euros de cette somme.

"En même temps", Hydroxychloroquine (Plaquenil) et donc l’ivermectine quasi-gratuites restent interdite !

Cette demande doit devenir planétaire pour forcer l'OMS à autoriser l'ivermectine contre le COVID19 sur grande échelle, pour faire plier BigPharma et pour imposer au trio Macron / Castex / Véran son autorisation en France !

 

Il s’agit non pas de mesures sanitaires mais de mesures politiques, liberticides.

Pour nos enfants, nos adolescents et pour beaucoup d’adultes ces mesures sont pires que la maladie elle même.

En un an, ils ont tapé sur la famille, les enfants, l’amitié, l'école, la culture, l'économie, le commerce, les bars, les restaurants, les discothèques, les cinémas, l'entraide, le soutien, les loisirs, les plaisirs, les sorties, les sourires, les projets, l'avenir... Et les responsables sont toujours au pouvoir !


 

À l’UPR, nous demandons la démission d’Olivier Veran et la destitution de Macron.


 

Patrice Cali le 2 avril 2021


  • Blog de Gérard Maudrux

ce que vous ne devez pas savoir, extrait :

En ce qui concerne la prophylaxie :

Alors qu’il existe une douzaine de publications passées sous silence comme celle d’Hector Carvallo (2) en Argentine, avec 100% d’efficacité sur 1 200 soignants au contact de la covid dans 4 hôpitaux, ou l’expérience de GTFoods au Brésil, entreprise à risques (traitement des viandes) et en permanence touchée, qui a totalement éradiqué l’épidémie après traitement de ses 12 000 employés (3), l’ANSM n’en cite qu’une seule, l’étude monocentrique indienne de Bereha, portant sur 41 cas (4), pour dire qu’il n’y a pas d’effet en préventif.

Les conclusions de l’étude citée sont pourtant claires : « La prophylaxie à deux doses par l’ivermectine, a été associée à une réduction de 73% de l’infection par le SARS-CoV-2 chez les travailleurs de la santé. La chimio prophylaxie est pertinente pour endiguer la pandémie». 

source : https://blog-gerard.maudrux.fr/projet-de-recours-gracieux-a-signer/

Inde : Covid et Ivermectine, suite (28 mai 2021)

En Inde, une baisse de 97% des cas à Delhi avec l'ivermectine !
Le Dr Pierre Kory a déclaré au monde entier, le 8 décembre 2020, que l'#ivermectine "décime" ce virus.

Dr Pierre Kory : ivermectine, alternative aux vaccins

 

  • Livres

Le scandale de l'ivermectine de Jean Loup Izambert (co-auteur du livre Le virus et le président, et auteur des livres 56 - Tome 1 et 2  : L'État français complice de groupes criminels)

Résumé :

Les résultats de nombreuses et très sérieuses études scientifiques sont tous concordants : l'Ivermectine est efficace, sûr et pratiquement sans effets secondaires pour traiter la covid-19 à tous les stades de la maladie.

Or, contre toute attente, les dirigeants des multinationales pharmaceutiques, les autorités politiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Union européenne ont tout fait pour bloquer ce traitement, laissant ainsi mourir des centaines de milliers de personnes qui pouvaient être soignées et sauvées.

Jean-Loup Izambert, journaliste indépendant auteur de nombreux livres dont "Le virus et le Président", nous entraîne dans les coulisses de ce scandale sanitaire au coeur duquel plusieurs dirigeants français et de l'OMS sont poursuivis devant les tribunaux par des milliers de médecins et associations à des titres divers, incluant dissimulation de preuves scientifiques et corruption...

  • Article :
  1. Jean-Loup Izambert – Le Scandale Ivermectine
  2. Ivermectine : "Ils sont littéralement en train d'anéantir le taux de létalité du covid à Mexico" SVP, juste 2 minutes: arrêtez ce que vous êtes en train de faire, et regardez le Dr Pierre Kory expliquer ce qui se passe à Mexico La même chose pourrait se passer à Paris ou à Genève."
  3. L’ivermectine n’est pas reconnue comme traitement de la covid parce que son expert OMS a été corrompu
  4. Big Pharma achète pour 40 millions de dollars le silence du Dr Hill afin d’enterrer l’ivermectine

  • étude :

https://c19ivermectin.com

  1. Une étude israélienne affirme que l'ivermectine pourrait réduire drastiquement la transmission du Covid-19
  2. Etude réalisée sur 223 128 citoyens ! Conclusion de l'étude ? Dans un programme d'ivermectine à l'échelle de la ville avec une utilisation prophylactique facultative de l'ivermectine pour le COVID-19, l'ivermectine a été associée à une réduction significative des taux d'infection, d'hospitalisation et de mortalité liés au COVID-19.